| Solutions | Solutions pour la mesure de courant et d'énergie | Glossaire | Solutions | Solutions pour la mesure de courant et d'énergie | Glossaire

Glossaire

Glossaire

Valeur moyenne arithmétique

Sinusstrom

Effektivstrom

La valeur moyenne arithmétique (ou moyenne) est le quotient de la somme de toutes les valeurs de mesure saisies et du nombre de valeurs de mesure.

Pour les grandeurs alternatives périodiques (par ex. sinusoïdales), la valeur moyenne arithmétique est nulle. Elle n'est donc pas pertinente pour les grandeurs alternatives ou ne donne qu'un renseignement sur une éventuelle composante continue. Pour les grandeurs continues, la valeur moyenne arithmétique sur le temps correspond à la valeur de mesure moyenne.

Valeur efficace

La valeur efficace, la moyenne quadratique (RMS; Root Mean Square), ou la valeur efficace vraie (TRMS; True Root Mean Square) est la racine carrée du quotient de la somme des valeurs de mesure au carré et du nombre des valeurs de mesure.

En électrotechnique, la valeur efficace d'une grandeur alternative correspond à la valeur effective de la grandeur continue. Elle est caractéristique de la puissance dissipée dans les récepteurs.

On a souvent une différence entre les termes RMS et TRMS Cependant, ce n'est que pour des raisons historiques que l'accent est mis sur des méthodes de mesure plus récentes basées sur le facteur de forme de tension. En principe chez WAGO, on mesure selon le principe TRMS, mais on ne fait pas de différence car les deux termes désignent la même notion mathématique et il ne doit être donné qu'une seule information sur la précision.

Traitement digital

Digitale Verarbeitung

Avec le traitement digital, le signal est échantillonné en intervalles de temps définis et très courts (digitalisé). Les valeurs digitalisées sont traitées et converties par ex. en un signal analogique normalisé.

Les procédés digitaux sont de plus en plus courants car ils garantissent une reproductibilité simple et une reproduction fidèle du signal en raison du taux d'échantillonnage très élevé. De plus, le traitement et la transmission ultérieurs des informations digitalisées sont plus simples, moins sujets aux perturbations et plus flexibles grâce au logiciel.

Traitement analogique

Avec le traitement analogique, le signal d'entrée est directement envoyé à une unité de traitement et conditionné selon une fonction de transfert définie.

Le traitement se fait ensuite par amplificateur opérationnel (AO) et quelques composants passifs.

Puissance apparente

Scheinleistung

Wirkleistung

Blindleistung

La puissance totale, la puissance dite apparente (S) d'un réseau de transmission se compose de la puissance active et de la puissance réactive.

Une puissance apparente positive dans le sens du récepteur signifie : la puissance est prélevée du réseau. En revanche, une puissance apparente négative signifie : la puissance est de nouveau restituée au réseau.

Puissance active

La puissance active (P) est la puissance effectivement consommée. Elle n'a pas de déphasage entre la tension et l'intensité et porte sur une charge résistive.

Pour une tension alternative, la puissance active se calcule par le produit des valeurs efficaces de l'intensité et de la tension.

Puissance réactive

Sous le terme de puissance réactive (Q), on parle d'une charge dans le réseau qui s'oppose au courant du générateur vers le récepteur.

La puissance réactive est le produit de l'intensité et de la tension au niveau d'une résistance inductive (réactance). Des puissances réactives apparaissent au niveau de tous les appareils raccordés à des réseaux alternatifs. Si une tension est appliquée, chaque appareil électrique crée un champ électromagnétique. Avec cette tension alternative, le champ magnétique apparaît et disparaît régulièrement. Lors de la disparition, l'énergie récupérée dans le champ est restituée au réseau électrique et conduit à une résistance plus grande pour le courant appliqué.

Harmoniques

Grundfrequenz 50 Hz

3. harmonische Oberwelle (150 Hz)

nichtsinusförmige Kurvenform

Les fréquences des courants, appelées aussi harmoniques, sont des multiples de la fréquence de base de 50 Hz. On définit le degré d'harmoniques comme le rapport de la fréquence de l'harmonique et de la fréquence d'onde fondamentale.

Des harmoniques se forment par des équipements à caractéristique non linéaire comme les transformateurs, les redresseurs, les téléviseurs, les ordinateurs, les éclairages halogènes etc . Les courants non sinusoïdaux de ces récepteurs provoquent une chute de tension au niveau de l'impédance du réseau qui dénature la tension nominale de réseau et perturbe le bon fonctionnement de l'équipement. La contamination d'harmoniques a pour effets des dérangements des équipements de protection, une surchauffe et un vieillissement prématuré des appareils électriques, une perte de la stabilité mécanique, une baisse de puissance, des erreurs de mesure, une augmentation du niveau de bruit, des perturbations des disques durs, des pannes de système, des interruptions d'exploitation etc.

Si dans un réseau, de nombreux appareils dont la 3 ème harmonique est générée sont en fonctionnement, il peut s'ensuivre une charge en courant considérable du conducteur neutre. Les courants provoqués par les harmoniques dans le conducteur neutre, en particulier dans les réseaux TN-C, voyagent dans l'ensemble du dispositif de compensation de potentiel par l'eau et les tubes de chauffage, les systèmes de mise à la terre, les blindages des lignes de données, les câbles vidéo, les système de communication et peuvent conduire à une corrosion plus importante ou à des piqûres de corrosion des canalisations. Une analyse permanente des harmoniques et du courant du conducteur neutre doit donc être fondamentale pour garantir une sécurité pour l'alimentation, les surtensions et surtout contre les incendies.

Mesure de shunt (AC/DC)

High-Side-Verfahren

Low-Side-Verfahren

Transformatorprinzip

Hall-Sensor

Rogowski-Spule

La mesure du courant se fait par une résistance de valeur ohmique faible (Shunt) à laquelle un voltmètre est branché en parallèle

Le courant est proportionnel à la tension mesurée aux bornes de la résistance de shunt I = U/R.

Le shunt peut être branché avant ou après la charge (procédé amont/procédé aval). Nos produits sont conçus pour ces deux variantes, ce qui permet à l'utilisateur de choisir librement quelle partie de ligne doit être isolée. En plus des courants continus et alternatifs, le procédé de mesure par shunt convient aussi pour la mesure de signaux superposés (DC + AC). Une précision d'au moins 0,1 % peut être atteinte. Les transformateurs d'intensité de la série 855 avec leur rapport de division prédéfini peuvent être utilisés afin d'étendre la plage de mesure des courants alternatifs purs.

Mesure shunt en combinaison avec le transformateur d'intensité (AC)

Les transformateurs d'intensité sont utilisés pour des mesure de courants plus élevés.

Ils fonctionnent selon le principe de transformation et élargissent la plage de mesure d'un système de mesure existant (en règle générale, convertisseur shunt). Le nombre d'enroulements secondaires fixe le rapport de conversion prédéfini. Le courant alternatif en sortie, séparé galvaniquement, est en phase et proportionnel au courant alternatif d'entrée. L'erreur de mesure est inférieure à 1 %.

Capteurs à effet Hall (AC/DC)

Autour du conducteur à boucle ouverte, on place un entrefer dans lequel se trouve le capteur à effet Hall. 

Le courant traversant le conducteur crée un champ magnétique dans cet anneau. Le capteur à effet Hall, où se concentre ce champ, induit une tension proportionnellement au courant à mesurer. Ce signal est traité et transmis pour analyse. Avec le procédé à effet Hall, différents signaux (AC/DC) et plages de mesure peuvent être déterminés, selon le type. La précision de mesure que l'on peut atteindre se situe entre 0,5 % et 1 %.

Boucle de mesure Rogowski (AC)

Une bobine de spires sans noyau de fer est placée autour du conducteur.

En raison du courant alternatif présent dans le conducteur à mesurer, une tension proportionnelle au courant du conducteur est induite dans la bobine Rogowski. Cette tension est amplifiée et évaluée. Une erreur de mesure inférieure à 2% et un seuil de réponse de quelques ampères garantissent une mesure simple de courants alternatifs élevés à très élevés.

retour à l'aperçu

    fr_ch
    Malheureusement, le document n'a pas pu être enregistré dans la liste de préférences.
    Enregistré avec succès dans la liste de préférences.
    La page a été enregistrée dans la liste de préférences.
    La documentation a été enregistrée dans la liste de préférences.
    Le document a été enregistré dans la liste de préférences.
    ../../../navigation-complete.html